Compagnonnage aux Alvéoles, Saison 3 : c’est parti !

C’est parti pour une troisième saison de « Compagnonnage de permaculture » à l’atelier des Alvéoles ! Le compagnonnage s’inscrit dans le sillon des 72h du Cours de Conception en Permaculture (CCP). Ainsi, il vise à approfondir ces apprentissages par leur mise en application concrète sur le terrain, lors d’une immersion de trois à huit mois dans un lieu permacole. Cette année, l’atelier des Alvéoles accueille une équipe à plein-temps composée de l’ingénieur en herbe David, bientôt une Lou dans la bergerie et quatre avencurieux du Permacooltour qui parcourent la France à vélo depuis déjà un an.

Portés par le mythe de l’arbre et de la pirogue invitant chacun∙e à grandir à son rythme, tantôt par le voyage, tantôt par l’enracinement, les avencurieux Alexis, Kamil, Kevin et Timothée amarrent leur pirogue à la pépinière des Alvéoles… Quoi de plus logique qu’une halte en pépinière pour choisir son arbre ? A l’issue de ces trois mois d’immersion permacole, ils auront toutes les clés pour choisir leur mode d’enracinement préféré : bouture, greffe ou marcotte pour les âmes sédentaires ; pollinisation et dispersion par les airs pour les esprits vagabonds.

Puisqu’un bon exemple vaut mieux qu’un long discours, les compagnons ont suivi le stage « Multiplication végétale » avec François Goldin, et les voilà tous azimuts pour préparer la saison au jardin ! Au programme : semis de printemps ; plantation des jeunes arbres qui ont somnolé l’hiver dans la jauge de sable ; bouture simple et à l’étouffée d’aromatiques (dont la fameuse tagète lemon, nouvelle fragrance qui embaume la serre des Alvéoles) ; greffe de poirier, pommier et prunier ; marcottes de framboisier noir… Jardins de Babylone, prenez-en de la graine !

Sur les douze coups de midi, le végétal s’invite à table : le compagnonnage, c’est aussi l’occasion de faire corps avec le paysage et d’explorer sa palette d’arômes et de saveurs. Aux Alvéoles, les plantes sont reines et elles nous le rendent bien en se laissant cueillir pour le bonheur de nos papilles. Les compagnons ont suivi les pas de François pour découvrir les plantes sauvages comestibles qui jonchent la pépinière, puis celles qui s’épanouissent au projet voisin de l’Oasis de Serendipe, sous la main verte de Cloé. 

Lors d’un atelier avec Antoine Talin, les compagnons s’essaient à la conception de haie fruitière, en s’inspirant de son nouveau livre « Forêt comestible » fraîchement paru en librairie, et de la grande base de données végétales composée des fiches pratiques de plantes, disponibles sur le campus des Alvéoles. Objectif de l’atelier à terme : goûter le fruit de leur réflexion ! En attendant, toute l’équipe entretient la forêt-jardin en strates végétales, aménagée il y a bientôt quatre ans et dont on peut déjà cueillir les fruits…

La beauté du compagnonnage, c’est que chacun∙e apprenne à son rythme et à sa manière en suivant ses élans de cœur. Si Alexis interprète à merveille « l’Homme qui plantait des arbres » de Jean Giono, Kamil veille au grain sur les semis de la pépinière et couvre la planète de broyat de bois pour le plaisir des plantes…de pied ; Kevin magnifie le lieu de ses photos et mijote avec Antoine une réflexion sur la gestion de l’eau ; David bouture de façon magistrale et consolide la serre en prévision du mistral ; tandis que Timothée s’improvise vitrier, concepteur de jardinière autonome et vous fait le récit de ce compagnonnage. 

 La saison est lancée, et ce n’est que le début !

Un commentaire sur “Compagnonnage aux Alvéoles, Saison 3 : c’est parti !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *